7 millions de personnes ne peuvent plus payer leur loyer le gouvernement ne fait rien on demande l'annulation des loyers

Elle écrit au Premier ministre, on lui répond de chercher du travail !

De nombreux travailleurs précaires ne voient pas d’embellie à l’horizon. Malgré le déconfinement, leurs activités restent à l’arrêt. Pour un temps indéfini. (...)

14/05/2020

rapport de force

18 mai - Du bruit pour les prisonnier·ère·s

ISOLÉES, MAIS PAS OUBLIÉES ! Le 18 mai, 2 mois après l’interdiction des parloirs, montrons aux personnes privées de liberté que même si elles sont isolées, on ne les oublie pas. Banderoles, pancartes, (...)

13/05/2020

paris lutte info

Du confinement à l’enfermement administratif

Quelques notes à propos de la quarantaine comme mode de gestion de la pandémie (...)

13/05/2020

paris lutte info

« Laissez-nous nous organiser, ça sera beaucoup mieux »

ACTA est un média autonome et partisan qui produit vidéos, entretiens et articles d'intervention - de l'intérieur des luttes. (...)

13/05/2020

acta

Note et critique sur l’exploitation audiovisuelle des violences policières

Écrit qui tente de tracer les limites des politiques de visibilisation des violences policières et notre rapport à ces images qui ne cessent de s'accumuler, mais aussi l'urgente nécessité de (...)

12/05/2020

paris lutte info

Des « brigades de solidarité populaire » comme antidote au virus des inégalités

Des groupes d'habitants de Seine-Saint-Denis se sont formés dès le début du confinement pour récolter et distribuer colis alimentaires, produits (...)

11/05/2020

basta

Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !

Pendant le confinement, près d’un salarié sur quatre a télétravaillé, contre 3 % avant la pandémie. La législation n’a eu de cesse d’évoluer pour faciliter la vie des entreprises en rendant toujours plus corvéables les salariés en télétravail. (...)

11/05/2020

rapport de force

Appel à une assemblée publique contre les CRA – Les prisons pour sans-papiers doivent être fermées, partout et pour toujours !

Dimanche 17 mai à 14h, place de la Réunion, 20e arr (métro A.Dumas/Maraichers) Venons nombreuses et nombreux, que l’on connaisse bien ou pas du tout la situation dans les CRA, et construisons la (...)

11/05/2020

paris lutte info

Île Saint-Denis : Chaîne humaine contre les violences policières dans les quartiers populaires

La première manifestation post confinement se déroulera à l'Île Saint-Denis, lieu d'une énième bavure policière durant l'état d'urgence sanitaire. (...)

10/05/2020

paris lutte info

Reprise économique : le piège du dialogue social et la complicité des bureaucraties syndicales

Au moment du redémarrage de l'économie, la méfiance à l'égard des autorités est au cœur de la situation française. Conscients du fait que les dirigeants politiques ont caché certaines informations, notamment dans le scandale du stock de masques, seuls 35 % de la population font confiance au gouvernement pour préparer le déconfinement. (...)

10/05/2020

revolution permanente

Mourir de faim ou du virus, pour 1,6 milliard de travailleurs de l’économie informelle

Selon l'OIT, 1,6 des 2 milliards de travailleurs vivant de l’économie informelle dans le monde sont affectés par les mesures de confinement. (...)

09/05/2020

rapport de force

Les pires atteintes au droit du travail en Europe depuis le début de la crise sanitaire

En France, le gouvernement a profité de la crise sanitaire pour réformer le Code du Travail : jusqu’à 60h de travail par semaine, un temps de repos réduit et des RTT qui s’envolent. Une offensive qui n’est pas isolée. Ailleurs en Europe, les pouvoirs en place profitent de cette crise du Covid-19 pour s’attaquer aux droits des travailleurs. (...)

08/05/2020

rapport de force

De la production à la distribution et à la vente de masques : pourquoi ça coince encore

A partir du 11 mai, les masques seront obligatoires dans les transports ou à l'école. Les masques en tissu sont-ils assez efficaces ? Y en aura t-il (...)

07/05/2020

basta

pvconfinement.fr : pourquoi je ne m’adresserai jamais à cette plateforme

Jeudi 23 avril, deux avocat·e·s du barreau de Paris ont présenté à BFM, France Inter et probablement d'autres médias, une plateforme https://pvconfinement.fr/ pour contester « une contravention abusive (...)

05/05/2020

paris lutte info

dans les quartiers populaires, imaginer le « monde d’après », n’en déplaise aux plus sincères, reste un luxe

« Dans les quartiers populaires, pour rêver de l'après, il faudrait déjà que le présent soit décent », écrivent, dans cette tribune, Mohamed Mechmache, du (...)

05/05/2020

basta

Pour Helena, la « double peine » du confinement

Pour la communauté rrom, le confinement ajoute de la précarité à la précarité, sans oublier une surexposition à l'épidémie. Héléna, 31 ans, élevait ses quatre enfants dans le bidonville de Drancy avec son mari. Mais l’urgence de la situation l’a amenée à solliciter le 115 pour être hébergée à l’hôtel. Témoignage. (...)

05/05/2020

bondy blog

1er mai féministe et déconfiné à Rennes

L'injonction au confinement et les risques d'amendes ne nous ont pas empêché de prendre la rue le 1er mai ! (...)

05/05/2020

expansive info

La solidarité avant tout. Vraiment ? Un régard sur les pays européens

Comment COVID-19 affecte les régimes de détention et d’expulsion en Europe (texte collectif écrit en anglais et traduit en français) La pandémie du Covid19 plonge tous les pays du monde entier dans une crise économique et une crise de santé publique – le virus nous affecte tou.te.s. Malgré son envergure mondiale, les États et leurs gouvernements cherchent des réponses nationales. (...)

05/05/2020

à bas les cras

135 euros pour non-port de masques : le gouvernement promet un déconfinement répressif

Alors que le déconfinement du 11 mai prochain s'annonce catastrophique, si ce n'est impossible à tenir, dans les transports, le gouvernement maintient une ligne répressive en promettant des amendes en cas de l'absence de masques qui ne sont toujours pas distribués gratuitement. (...)

04/05/2020

révolution permanente

Nous attaquons les drones de la police parisienne

Mise à jour du 5 mai à 21h : dans une première décision, le tribunal administratif de Paris rejette notre recours. Il n'aborde aucun de nos arguments, se contentant d'un débat hors-propos sur la présence ou non de données personnelles. La Quadrature du Net a décidé de faire appel pour obtenir dans (...)

04/05/2020

la quadrature du net

« Nous voulons être cadrées, nous voulons être organisées, nous voulons être rémunérées »

ACTA est un média autonome et partisan qui produit vidéos, entretiens et articles d'intervention - de l'intérieur des luttes. (...)

04/05/2020

acta

De l’héroïsation du travail des soignants au risque de leur désillusion massive

En ces temps de pandémie de coronavirus, c’est en puisant dans leur dévouement, leur engagement,que les soignants se sont mis au service des patients et de la société. Leur héroïsation, véhiculée par les discours politiques et médiatiques, les applaudissements populaires, est elle une reconnaissance totalement sincère, ou pour d’autres, bien plus opportuniste ? (...)

03/05/2020

club mediapart

Confiné·e·s : pour renverser le capitalisme, prenons le temps de nous organiser et de nous fédérer !

Après la manifestation du 29 février à Nantes, le collectif Laisse Béton appelle au développement de Zones d'Autonomie Définitives pour libérer des espaces de l'emprise (...)

03/05/2020

expansive info

Covid-19 : une carte pour recenser les conflits du monde du travail

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, les conflits autour du manque de protections ont été nombreux dans le monde du travail. (...)

01/05/2020

rapport de force

Des bénévoles nassés et verbalisés après une distribution gratuite de fruits et légumes

Pendant que Marine Le Pen célèbre Jeanne d'Arc entourée des caméras de télévision, à Montreuil, plusieurs dizaines de personnes ont été nassées puis verbalisés par la police après une distribution gratuite de fruits et légumes. Nous relayons ci-dessous les vidéos filmées par le média Là-bas si j'y Suis qui a recueilli les témoignages de deux personnes faisant partie de cette brigade de solidarité populaire de Montreuil. (...)

01/05/2020

révolution permanente

« Nous avons les moyens d’annuler la nouvelle dette publique accumulée face à la crise »

L'endettement des Etats augmente fortement pour tenter de limiter les conséquences de la crise sur le secteur économique et les entreprises, (...)

01/05/2020

basta

voir plus d'actualités

accueil

sommaire

annulation des loyers ! c'est quoi cette greve ? ce n'est pas un choix on ne va pas se laisser faire comment on fait la grève ? ne pas payer se réunir on risque quoi ? on revendique quoi ?

signez la pétition du DAL !

plus on sera nombreux.ses et plus on aura d'impact

ajoutez votre participation à la carte des grèves

edited 15/05/2020

on demande au gouvernement l'annulation des loyers !

et d'autres mesures indispensables. En dessous viennent toutes les explications, mais en deux mots :

pleins de personnes ne peuvent plus payer leur loyer, mais le gouvernement explique calmement qu'il ne va prendre AUCUNE MESURE, dans ce communiqué de presse. Pourtant, pour beaucoup trop de gens, c'est la merde. Dans ce rapport la fondation abbée pierre montre que 12 millions de personnes avant la crise étaient touchées durement par les difficultés à payer leur loyer, 7 millions de plus depuis le début de la crise, d'après cette étude de l'IRES.

Pour faire entendre ce problème, on utilise plusieurs stratégies : d'une part on en parle, et vous pouvez participer ! Allez voir et relayez ces pages mastodon, facebook, twitter, et toutes les autres dans l'onglet APPEL, elles font un taf génial ! Plus l'info se répand, plus la presse en parle, plus tout le monde en parle, et moins le gouvernement pourra ignorer la question, ce qui l'arrangerait pourtant bien.

Et d'autre part, tout comme des millions de personnes partout dans le monde, on appelle à la grève des loyers et des crédits, comme moyen de pression pour obtenir les mesures nécessaires, mais aussi, et c'est très important, par solidarité avec celleux parmi nous qui n'ont pas le choix de ne pas payer leur loyer, on ne les laisse pas seul.les, on se regroupe, on s'y met au plus grand nombre possible, on se bat ensemble !

C'est possible d'annuler les loyers ? Un fond de solidarité peut par exemple être établi par le gouvernement pour venir en aide aux petit.es bailleuse.eurs qui ne s'en sortiraient pas (et représentent moins de 18% des propriétaires bailleuse.eurs privé.es). Pas convaincu.es ? Pourtant voici les statistiques de l'insee : en 2019 en france il y a 11.9 millions de foyers locataires, qui payent un TOTAL PAR MOIS de 3,2 milliards d'euros pour les bails dans le privé et 1,4 Milliards d'euros dans les HLM et autres bails publics. Et pendant ce temps là l'état débloque 7 milliards d'euros pour Air France !

la suite de cette page et de ce site présente la grève, son fonctionnement, vous donne des conseils, des articles, des témoignages, car la grève est un moyen d'obtenir l'annulation des loyers, mais le partage sur les médias en est un autre aussi important ! Partagez :)

C'est parti pour la grève !

c'est quoi cette greve ?

Cette grève est un mouvement mondial, face à la précarité dans laquelle nous met l'incompétence de nos gouvernements !

De plus en plus d'entre nous se retrouvent incapables de payer leur loyer ou le crédit de leur logement, et si on ne se bat pas ensemble pour avoir le droit de garder un toit malgré la crise financière, personne ne le fera.

« Nous ne demandons pas l’aumône, nous voulons des mesures indispensables pour éteindre l’incendie qui s’annonce » unité cgt, le 20 avril 2020

Oui, cette grève va diminuer les revenus des propriétaires, c'est le moyen de pression, et non ielles ne sont pas précaires, le revenu moyen des propriétaires bailleuse.eurs privé est 2 fois celui des français.es. La précarité, c'est de ne pas pouvoir payer son loyer ! La propriété privée est si bien protégée que le secteur des services immobiliers est l'un des seuls épargné par la crise, sur le dos des locatrice.aires, qui sont celleux qui payent pour que ce secteur soit épargné. Cette crise nous re-montre que la propriété privé n'est pas équitable, pensons d'autres systèmes comme la propriété d'usage !

Ce site n'est qu'un relais, retrouvez d'autres personnes qui défendent cette grève et l'annulation des loyers, sur des comptes mastodon, instagram, telegram, vous pouvez signer l'appel du DAL, et voir pleins d'autres appels, et les articles de presses qui en parlent !

Si vous voulez comprendre d'où vient cette grève, pourquoi une grève des loyers, et comment ça fonctionne, lisez ce qui suit ; )

ce n'est pas un choix

5 millions de personnes ont été mises en chômage partiel, un nombre indéterminé a perdu son emploi sans compensation (travailleuse.eurs sans papiers, précaires, auto-entrepreneuse.eurs, indépendant.es etc.).

Pour de plus en plus de personnes, payer son loyer devient impossible. Ou alors en arrêtant de manger. L'état nous demande d'arrêter de travailler mais de continuer à payer notre loyer, c'est absurde. Il y a celleux qui vont toucher le chômage partiel, et qui devront vivre avec 80% de leur revenu habituel, alors qu'ielles ne peuvent pas s'en sortir en perdant 20% de leur salaire.

Mais il y aussi toustes celleux qui ne vont pas toucher ce chômage ni aucune aide, car ielles ont un travail informel ou non protégé, qui fait économiser beaucoup d'argents habituellement à leurs employeuse.eurs mais ne permet pas de payer son loyer, encore moins quand c'est la crise et que ces boulots disparaissent sans compensation.

Et ce ne sont pas uniquement les locatrice.aires qui sont mis en danger par ce confinement, mais aussi les petit.es propriétaires, nouvelle.eaux accédants à la propriété, qu'on appelle à suivre le mouvement en faisant la grève des crédits !

Pour toutes ces personnes et d'autres encore, la grève des loyers n'est pas un choix !

voir d'autres appels à la grèves et les données sociologiques

on ne va pas se laisser faire

Toutes les personnes qui ne peuvent pas payer leur loyer vont se retrouver seules face à leur proprios, à la loi, à leurs impayés.

Si nous restons isolé.es, nous n'avons que très peu de chance de nous faire entendre, le rapport de force face aux bailleuse.eurs et aux banques est trop déséquilibré. Mais si on devient un mouvement, on est plus nombreux.ses qu'elleux !

Le gouvernement français a rapidement mis en place des mesures pour les entreprises, donc y compris pour les agences de location. Mais rien pour les particuliers ! L'état se contente de se reposer sur le FSL, Fond de Solidarité pour le Logement, comme on l'a dit plus haut, et il justifie sa stratégie en prétendant avoir maintenu les salaires donc pas besoin d'aider à payer le logement. Non seulement il ne regarde pas la réalité en face, il doit y avoir des ratés dans son maintien des salaire, car effectivement la galère s'accroît. Mais en plus il nous baratine : le gouvernement n'a pas prévu le chômage partiel pour permettre aux gens de payer leur logement (qui n'est pas partiel), c'est une mesure qu'il a mise en place dans sa stratégie d'aide au entreprises. Ailleurs dans le monde pourtant, d'autres gouvernements font mieux, donc c'est possible !

Ce rapport de l'ires du 16 avril 2020 écrit que le secteur des "services immobiliers (loyers, logement), [est le] seul grand secteur d’activité pour lesquels l’INSEE ne rapporte aucune baisse d’activité". Il n'y a pas de bonnes raisons pour que les banques et les gros.ses bailleuse.eurs renflouent leurs caisses sur notre dos, on ne payera pas leur faillite.

ON DEMANDE L'ANNULATION DES LOYERS ET DES FRAIS !
ET POUR L'OBTENIR, ON FAIT LA GRÈVE DES LOYERS ET DES CRÉDITS !

comment on fait la greve ?

Ok la grève, mais comment on s'organise ?

Que vous soyez en difficulté pour payer votre loyer, que vous souhaitiez soutenir la grève, ou que vous soyez des nouveaux accédants a la propriété devant payer votre crédit, voila ce que vous pouvez faire pour participer a cette grève :

ne pas payer

Pour commencer, il faut prévenir vos propriétaires, votre agence, ou votre banque que vous refusez de payer votre loyer ou vos crédits ou que vous ne pouvez pas les payer. Écrivez-leur une lettre, et vous pouvez écrire aussi à vos garant.es. Il y a des exemples de lettres dans le menu ressource. Dans cette lettre, vous pouvez les appeler à être solidaire de la grève aussi !

Pour mettre un peu plus de chances de votre coté vous pouvez payer un peu, par exemple payer 10% de votre loyer, ou bien si vous touchez les APL ne verser que celles-ci. Ça montre votre bonne foi, et puis ça ralentit les démarches en faisant patienter un peu votre créancier.e.

Si c'est par solidarité que vous décidez de ne pas payer, lisez bien les guides pour comprendre quand est-ce que vous risquez d'être expulsé.es et de perdre vos APL. Déjà, il vaut mieux garder de coté l'argent, pour pouvoir le rembourser plus tard. Puis, soit vous évitez tout risque d'expulsion en payant max deux mois après la réception de la lettre de commandement de payer, donc avant l'assignation en justice, et vous avez déjà mis la pression à vos proprios pendant quelques mois ! Soit vous allez plus loin et vous allez vous faire expulser, mais ça n'arrivera pas avant quelques mois. Par contre pour les APL, c'est plus flou : en théorie vous ne les perdez qu'au bout d'une dette valant 2 fois votre loyer, mais avec la CAF on ne sait pas, elles peuvent être suspendues pendant quelques mois dès votre premier retard de loyer par exemple, c'est difficile à prédire :/.

se réunir

Ensuite, il faut faire exister cette grève, lui faire de la pub ! En répandant l'info autour de vous, en relayant ce site internet, les pages mastodon, facebook, instagram, les autres liens, en signant les pétitions, en affichant des tracts, en créant vos propres tracts, vos images, vos textes, vos vidéos, vos podcasts, vos musiques, en postant des témoignages... En affichant des appels dans le hall de votre immeuble, sur vos réseaux sociaux, en en parlant autour de vous, vous avez saisi l'idée ;)

Aussi, en se réunissant avec les autres locatrice.aires de votre immeuble, on est plus fort ensemble, on se fait mieux entendre et ça donne du courage ! Vous pouvez ainsi trouver du soutien, et en apporter. Si vous ne pouvez pas payer votre loyer, ou pas sans faire des sacrifices, se regrouper a plusieurs vous rend plus fort. Et si vous souhaitez y participer par solidarité, vous augmentez les chances de succès de la grève !

on risque quoi ?

La procédure plus précise est décrite dans le texte d'auto-défense du menu guide, mais voici le résumé :

  1. au bout des quelques temps d'impayés (souvent deux mois, mais ça peut être immédiat aussi) vous allez recevoir un commandement de payer de la part d'un.e huissier.e, à partir duquel vous aurez 2 mois pour payer votre dette ou trouver un accord avec vos proprios, comme un échelonnement de vos dettes sur plusieurs mois
  2. puis, une fois les deux mois écoulés, votre bail est rompu et vous êtes assigné en justice, ce qui veut dire que vous serez convoqué.e au tribunal 2 mois plus tard, et la justice validera la rupture de bail et prononcera l'expulsion (ce qui peut prendre encore quelques mois)
  3. pendant ce temps là, vos proprios peuvent prévenir la CAF et au bout de 2 mois d'impayés vous pouvez perdre vos APL

Comme en ce moment les audiences sont suspendues et que de toute façon ça prend du temps, il faut s'attendre à ce que les décisions de justices commencent à avoir lieu vers l'automne, donc dans 6 mois à peu près.

ATTENTION : obtenir un échelonnement, ça peut être à double tranchant, car chaque mois on devra payer le loyer et le remboursement, et si on n'y parvient pas ça peut provoquer une impayé sur du plus long terme.

Sources : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31272 ; https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1850

Voir aussi les guides pour aller plus loin

on revendique quoi ?

Tous les appels à la grève n'ont pas les mêmes revendications, et vous en trouverez une liste dans l'onglet données

Voici quelques-une des revendications les plus courantes :

  • un moratoire des loyers : une annulation des loyers pendant la crise sanitaire, pour tous le monde ("moratoire" peut être utilisé pour dire deux autres choses : une suspension des loyers mais uniquement pour celleux qui en ont besoin, ce qui revient à demander au gouvernement de juger si nous sommes des bons pauvres ou pas, c'est dangereux et inique ; ou soit un délais accordé pour payer les loyers plus tard, mais c'est une mesure contre-productive puisque les propriétaires et banques riches qui se font de l'argent sur le loyers des plus pauvres sont sauvés par cette mesure, pendant que les plus précaires se retrouvent à payer pour une économie qui se porte mal)
  • la réquisition de tous les logements vides : pour les sans-abris, les mal-logé.es, et les victimes de violences domestiques
  • l'arrêt du travail, pour tous : afin que tous le monde puisse se confiner, par le versement d'un revenus universel de confinement par exemple
  • l'arrêt des amendes et des contrôles de police : ces mesures augmentent les violence policières, souvent racistes et sexistes, comme l'illustre cette histoire d'une jeune maman emmenée au commissariat parce qu'elle avait une attestation manuscrite, et d'autres dans actualités
  • la libération des retenu.es et détenu.es dans les CRA et les prisons : les conditions d'enfermement y sont insalubres alors qu'une pandémie a lieu, en laissant ces personnes enfermées le gouvernement les tue
  • la régularisation des éxilé.es sans papiers : comme ça à été fait au Portugal par exemple
  • le déblocage de fonds suffisants pour l'hôpital public : il n'y a pas besoin d'expliquer, non ? Si ? Les hôpitaux sont sous payés, les soignant.es sont sous payé.es, et pourtant la santé publique nous permet de rester en vie, difficile d'imaginer plus important pendant une crise sanitaire mondiale ;)

Beaucoup d'autres revendications existent, le DAL par exemple propose d'augmenter les APL, la france insoumise propose des textes de lois, etc... Voir toute la liste des revendications.

Voila, vous avez pleins d'infos, maintenant c'est à vous de propager la grève !

strike image #payepastonconfinement